mardi 2 juillet 2013

The Bling Ring de Sofia Coppola


 (affiche US)
 
Beverly Hills, Californie : son climat unique et son ensoleillement maximal, ses palmiers, sa plage de sable blanc, ses villas cossues de milliardaires, stars et starlettes, son intense activité nocturne dédiée à la fête. Ici, tout vous séduira.

Le décor est planté, la carte postale prête à expédier.

Que manque-t-il à ce décor de pacotille ? Des adolescents bien sûr ! Elevés dans les beaux quartiers, entourés par une famille soudée et aimante, nourris au jus de betterave et préceptes new age, sur-gavés d'internet et de photos de stars dont ils suivent toutes les pérégrinations, décortiquant chaque tenue, chaque nouveau it-bag, chaque nouvelle paire de Louboutin, des gamins fascinés par l'argent, le luxe tapageur et californien (pléonasme là non ?), les virées nocturnes dans de grosses cylindrées.



Et pour se donner des airs de star, quoi de mieux que de jouer aux stars ? S'habiller comme Paris Hilton, grande prêtresse du chic et du glam (n'est-ce pas ?), ou encore comme Mirranda Kerr, Lindsay Lohan ou Megan Fox ? Oui, mais "s'habiller comme" ce n'est pas assez. Le mieux, c'est d'aller puiser directement dans le vestiaire de ces stars ! Et quoi de plus facile ? La clé est toujours sous le paillasson de leur villa aux 95 pièces !

La bande organisée de copains visite et pille. Sans scrupule, avec une rare aisance, et presque en toute innocence : dans les grands sacs Vuitton ils fourrent par poignée entières rivières de perles et de diamants, liasses de billets, chaussures, sacs, vêtements, et raflent tant que les sacs peuvent en contenir.



Il ne leur reste plus qu'à se photographier avec la panoplie de vêtements et accessoires volés, et poster leurs belles photos sur tous les réseaux sociaux.



Un jeu d'enfant : On entre, on vole, on sort. Le même scénario se répète chez toutes les it girls du moment. Les adresses ? Facile ! Elles sont directement accessibles sur le net (je le sais parce que j'ai fait comme les ados du films, j'ai tapé sur Google Paris Hilton address).

Seulement voilà, les réseaux sociaux c'est bien pour s'éclater et jouer les starlettes, mais c'est aussi un formidable outil pour dénoncer au plus grand nombre un cambriolage : c'est ce que fera l'une des stars pillées : publier sur la toile un avis de cambriolage avec bande vidéo des fashion-ados en pleine action à l'appui. Internet, ton univers impitoyable...

The Bling Ring est inspiré d'un fait divers survenu à Hollywood : le démantèlement d'un gang d'adolescents issus de bonnes familles, qui avaient  méthodiquement cambriolé les résidences de Lindsay Lohan, Paris Hilton, (qui a autoristé Sofia Coppola à filmer son vestiaire - quel formidable coup de pub !), Orlando Bloom, Rachel Bilson ou encore Megan Fox. La meneuse, Rachel Lee, a écopé de 4 ans de prison. Leur butin total s'élevait environ à 3 million de dollars.



Le film est rythmé tambour battant : la caméra de Sofia Coppola lui insuffle ainsi la vitalité de la jeunesse ainsi que leur devise : Live fast (vivre vite). Elle rompt ici avec ses anciens films aux travellings longs et langoureux, dans "The Bling Ring", l'image est nette, franche, découpée, point de tons pastels à la "Virgin Suicides" ou "Marie-Antoinette" : Beverly Hills by night, c'est des couleurs qui claquent, des néons qui brillent, des lumières qui dansent, le tout saupoudré de paillettes et de poudre (de diamant ou d'héroïne, au choix).

La réalisatrice s'attache également à traduire en image tout le paradoxe de ces adolescents qui oscillent entre candeur et innocence et esprit volontaire et décidé, faisant fi de toute autorité.

"The Bling Ring" démontre aussi les ravages que peut causer internet : tout savoir en temps réel, pénétrer dans l'intimité des stars, vivre par procuration et s'inventer un personnage, tout cela en un clic et en (presque) toute impunité.

Enfin, Emma Watson (la studieuse Hermione dans Harry Potter) est assez crédible dans son rôle de Lolita strassée et très court vêtue. La bande-son est toujours léchée et impeccable, comme dans tous les films de Sofia Coppola (Kanye, Rick Ross, Franck Ocean ou encore Schoolboy Q) : du R n'B efficace comme une jeune main rafleuse de diamants.


"The Bling Ring", de Sofia Coppola, avec Israel Broussard, Katie Chang, Taissa Farmiga, Claire Julien et Emily Waston. Durée : 1 h 30.

Pam Baileys




1 commentaire:

  1. Super ! moi qui voulais justement aller voir ce film, j'ai encore plus envie :-) Kate

    RépondreSupprimer