vendredi 2 mars 2012

Dis moi oui, Andy

D'Andy Warhol on sait tout, d'Andy Warhol on ne sait rien, finalement. Ses perruques, ses travestissements, ses excès de maquillages, ses mutismes face aux journalistes, son art et /ou le génie de son art, ses sérigraphies de Marilyn, Mao, ses boites de soupes Campbell... On a glosé, on a tout dit, tout imaginé, tout vu, tout entendu, tout supputé mais en fait, qui était vraiment Andy Warhol ?



Michel Nuridsany ne nous propose pas ici une énième biographie de l'artiste, mais un portrait bien plus intéressant, en creux, et comme vu "de l'intérieur", par le biais d'un homme que Warhol va croiser sur sa route, Jean Delacroix, jeune faussaire talentueux, navigant en eaux troubles...  La rencontre sera déterminante pour chacun des deux hommes, qui ne seront bientôt plus jamais les mêmes, ni eux-mêmes, ni tout à fait d'autres... C'est bien énigmatique, tout n'est dans ce roman que mystère, faux semblants, peut-être vrais faits, vrais gens, qui sait ? Dans les arcanes du monde artistique, tout se répond, tout s'éloigne, qui est qui et qui fait quoi ? L'art servant à bien des prétextes...

Roman bien ficelé, intriguant, ovniesque, décadent, "Andy Andy" retrace le parcours artistique de Warhol, nous parle de sa Factory, usine d'art expérimentale, lupanar, miroir aux alouettes, on ne sait plus trop, nous plonge au coeur de l'art, du marché de l'art, du marché de dupes qui n'en sont pas, nous fait croiser Duchamp, Basquiat, Madonna, Renoir, un monde noir et glauque, noctambules et drag-queens, le tout est foutraque et loufoque, réel  et si peu véridique, au lecteur d'en juger et de se faire sa propre vérité...

"Andy Andy" de Michel Nuridsany (éd. Flammarion - parution février 2012)

2 commentaires:

  1. une lecture de vacances alors ? bises les filles !

    RépondreSupprimer
  2. Ca donne envie Pam ! Merci pour cette lecture, Kate

    RépondreSupprimer